LA PREMIERE RECOLTE DE 2011

Communiqué de presse

2 avril 2011

ANVERS- Aujourd’hui, le premier Club Social du Cannabis de Belgique, l’association Trekt Uw Plant d’Anvers, a réalisé sa première récolte de l’année 2011. Lors d’une réunion de l’association à Anvers, 30 membres ont reçu leur première plante de l’année, soit 25 grammes de cannabis. Depuis février 2010 l’association cultive du cannabis pour la consommation personnelle de ses membres, sur la base d’une plante par personne. Nous nous basons sur la ligne directive ministérielle de janvier 2005, signée par le Ministère de la Justice et par les 5 procureurs généraux de Belgique. Selon la ligne directive, la possession de 3 gr maximum ou d’une plante de cannabis par adulte ne sera pas poursuivie.

Cultiver du cannabis pour la consommation personnelle est une alternative au marché illégal et au tourisme des coffeeshops, judicieuse et saine. Les cultivateurs de Trekt Uw Plant utilisent des méthodes de culture écologiques, dans lesquelles il n’y a pas de risque de contamination ou de frelatage du produit, comme on pourrait le voir sur le marché noir. Contrairement au marché illégal, l’association n’est pas accessible aux mineurs. Et compte tenu que les membres de Trekt Uw Plant n’ont plus besoin de se déplacer jusqu’en Hollande pour acheter du cannabis, cela contribue aussi à la réduction des dépenses publiques et de la pollution de l’environnement.

Le président de Trekt Uw Plant Martin Veltjen remet une plante de cannabis à Freddie van den Berg, membre du Club Social du Cannabis.

La directive ministérielle qui légalise “de facto” la culture du cannabis pour usage personnel fut adoptée après 8 ans de discussions politiques et de débats publics dans la société. Trekt Uw Plant aussi a dû aller aussi deux foi devant les tribunaux s parce que quelques procureurs pensaient encore que la ligne directive n’était pas assez claire et ils ont décidé de poursuivre l’association, la première fois pour possession de cannabis, la seconde fois pour “apologie de la consommation de drogues”. A chaque fois l’association a bénéficié d’un acquittement, le 26 juin 2008 et le 25 février 2010.

Depuis, Trekt Uw Plant organise la culture de cannabis pour la consommation personnelle de ses membres, au travers d’un circuit fermé. Nous appelons tous ceux qui souhaitent suivre notre exemple, de le faire de façon sérieuse, respectueuse et responsable. La formation d’une association est une façon d’améliorer la situation. Nos statuts sont disponibles sur notre site web, et nous pouvons donner des conseils.

De plus Trekt Uw Plant souhaite entamer un dialogue avec les autorités locales, dans le but de coordonner ensemble la façon d’opérer de l’association et d’éviter des malentendus. Nous voulons aussi collaborer à un contrôle de notre cannabis par les services sanitaires, mais du fait du manque de clarté du statut légal ce n’est pas encore possible. Nous invitons les politiciens nationaux à élaborer une réglementation définitive.

De même, le Professeur Tom De Corte de l’Institut de Recherche Sociale des Drogues de l’Université de Gand est partisan d’une telle réglementation: ” Mettre en place une réglementation des points de vente, de la production et de la distribution est la stratégie administrative la mieux indiquée pour exclure les organisations criminelles du secteur, promouvoir la qualité du produit et influer d’une certaine manière l’impact du produit. Le statut illégal du produit et de ses producteurs, et l’impossibilité d’abolir une prohibition organisée au niveau mondial alimentent de plus en plus le moteur économique de la culture du cannabis. On encourage l’aspect particulièrement lucratif (et finalement criminel) pour aboutir à des dimensions extrêmes. En même temps on fait obstacle à une politique orientée vers la promotion de la santé publique”.

Trekt Uw Plant

Trekt Uw Plant est une association, établie en 2006, pour démontrer publiquement et simplement pour convaincre qu’il est tout à fait possible de réglementer la culture de cannabis pour usage personnel d’adultes en Belgique.

Coordination:

Martin Veltjen – Tel. +32 493 – 195477

Joep Oomen – Tel +32 495 – 122644

Kris Verdonck – Tel. +32 486 – 357595